Découverte d’une ancienne civilisation ensevelie en Amazonie


Selon une nouvelle découverte archéologique, une partie de la forêt tropicale amazonienne, que l’on croyait presque inhabitée, abritait une civilisation ancienne et florissante, enfouie pendant des siècles par la jungle.

Civilisation Ancienne découverte en amazonie

Aujourd’hui, les vestiges éparpillés aux confins du sud de l’Amazonie ne ressemblent guère plus à des buttes sporadiques parfois entourées d’un fossé peu profond. Mais l’analyse d’images satellites et de séquences de drones a révélé un vaste site précolombien datant de 1250-1500 ans av.

Selon l’étude publiée mardi dans la revue Nature Communications, un million de personnes pourraient avoir vécu dans ces quartiers .

«De nombreuses régions des Amériques considérées aujourd’hui comme des forêts vierges sont de véritables jardins abandonnés».

Déclaration de Christopher Fisher, un archéologue de la Colorado State University non associé à l’étude, au Wall Street Journal . «Lorsque vous êtes sur le terrain, vous ne pouvez pas vraiment voir le paysage. Vous avez besoin d’une vue àerienne.»

Selon le journal, le retraité Francisco Nakahara, basé à São Paulo, a été le premier à remarquer les traces de cette civilisation ancienne inconnue, antérieure à l’arrivée des colons européens .

Les chercheurs se sont ensuite penchés sur l’imagerie satellite pour identifier d’éventuels géoglyphes. Des travaux de terrassement vraisemblablement utilisés lors de cérémonies, à travers une zone jusque-là inexplorée de l’État brésilien de Mato Grosso. Pour vérifier leurs conclusions, l’équipe s’est rendue sur 24 sites. Sous la flore, ils ont trouvé des éclats de poterie, du charbon de bois et d’autres fragments d’une société oubliée.

«Il est probable que bon nombre de ces sites étaient des établissements fortifiés»

a déclaré au Journal Gregorio de Souza, archéologue à l’Université d’Exeter .

L’étude prédit que des centaines de sites encore non découverts pourraient se trouver dans la région éloignée.

Les résultats ont déformé les hypothèses sur l’habitat de l’Amazonie. Estimant notamment que 2 millions de personnes seulement peuplaient l’ensemble du bassin, principalement le long des voies navigables.

« Nos recherches montrent que nous devons réévaluer l’histoire de l’Amazonie », a déclaré de Souza dans un communiqué.


Documentaires Civilisations anciennes