A la recherche du Trésor de Oak Island


L’ile au Trésor de Oak Island est connue depuis des siècles, son histoire est pleine de mystère, d’attrait et même de tragédie. Cependant, ce n’est pas l’île qui intéresse le plus grand nombre, mais le mystérieux Trésor caché quelque part sur l’île…

Recherche du tresor de oak island

Oak Island est une ile située le long de la côte atlantique du Canada, au large des côtes de la Nouvelle-Écosse. Les chasseurs de trésors intéressés par l’île sont attirés par ce que l’on a surnommé le «puit d’argent».  pleins d’espoirs, ils s’intéressent également à la croix de Nolan.

Il s’agit d’une forme de croix massive et précise constituée de gros rochers atteignant 9 mètres de haut et s’étendant sur des centaines de mètres. Elle a engendré des tonnes de théories sur son origine et ce qu’elle représente. Le battage médiatique autour du trésor potentiel enseveli à Oak Island est lié à «l’âge d’or» de la piraterie, qui a eu lieu entre 1650 et 1730. À l’époque, il n’y avait pas beaucoup de colonies européennes en Nouvelle-Écosse.

Cela a fait d’Oak Island un lieu de prédilection pour les pirates de la colonie de Boston en raison de l’abondance de ressources naturelles et de terres intactes. De plus, étant donné que la région était isolée, il s’agissait d’un excellent emplacement pour cacher leur butin. La plupart des témoignages concordent pour dire que les premières rumeurs de trésor ont été évoqué en 1795.

Un adolescent du nom de Daniel McGinnis a remarqué que des lumières clignotaient depuis une île lointaine au large de la Nouvelle-Écosse. Lorsqu’il s’est rendu sur l’île pour l’explorer, il a découvert une grande dépression circulaire sur le sol de l’île. L’île était en grande partie boisée, mais dans les environs de la dépression, il était évident que plusieurs chênes avaient été enlevés. Cela a suffit à le convaincre de recruter des amis et de fouiller le terrain.  en fouillant, McGinnis et ses compagnons trouvèrent une plate-forme en bois de chêne. Puis une autre et encore une autre descendant d’au moins 9 mètres. Ils savaient que quelque chose de majeur avait été enterré, mais ils sont partis car ils avaient besoin de plus de trésorerie afin découvrir ce qui se trouvait là-bas.


Ils sont revenus l’année suivante et plusieurs fois par la suite, mais ils n’ont jamais dépassé 33 mètres de profondeur. Car chaque fois qu’ils atteignaient cette profondeur, l’eau remplissait inexplicablement la fosse. Depuis cette première expédition, il y a plus de 200 ans, de nombreux autres chasseurs de trésors se sont aventurés sur Oak Island, malgré toutes les tentatives infructueuses précédentes, ils sont arrivés convaincus qu’ils trouveraient ce trésor caché…

D’étranges anomalies trouvées le long du chemin ne faisaient qu’ajouter à l’intrigue qui a alimenté le désir d’explorer Oak Island. La première tragédie et la première mort s’abattirent sur l’île en 1861 lorsqu’un homme fut brûlé à mort par l’explosion d’une chaudière. La même année, la Oak Island Association, une société nouvellement constituée composée de chasseurs de trésors pleins d’espoirs, tenta de trouver un nouveau moyen de mettre au jour le trésor.

Ils ont creusé la fosse jusqu’à 27 mètres et tenté à deux reprises d’intercepter le chenal depuis la mer en creusant d’abord un nouveau trou à l’est de la fosse, puis un à l’ouest de celui-ci. Le trou à l’est avait 36,5 mètres de profondeur et n’a pas atteint le canal. Le trou à l’ouest était de 36 mètres de profondeur et au début semblait fonctionner, mais ensuite le fond de la fosse s’est effondré. L’eau s’est précipitée à l’intérieur et le « puits d’argent » a chuté de plus de 4,5 mètres. D’autres méthodes pour trouver le trésor d’Oak Island ont été essayées au fil des ans, notamment des tentatives d’obturation du débit d’eau et des forages dans d’autres parties de l’île.

Même Franklin Delano Roosevelt voulait participer à l’action et surveiller l’activité de l’île. En 1909, il s’est affilié à la Oak Island Association et à un autre groupe de chasse au trésor connu sous le nom de Old Gold Salvage. Bien que les groupes soient partis la même année, Roosevelt a continué à suivre l’actualité d’Oak Island jusqu’à sa présidence. En plus des incidents et des échecs, des découvertes ont également permis de maintenir en vie la chasse au trésor d’Oak Island.

Coffre au tresor oak island sur mystères et sciences

En 1939, lors de forages, Erwin Hamilton trouva des cailloux et du gravier, affirmant qu’ils étaient étrangers à la région et donc placés là par quelqu’un d’autre. Il a également affirmé qu’après avoir dégagé un puits, il avait trouvé une couche de calcaire naturel. Puis, quand il a percé le calcaire, il a trouvé du bois.

Malgré toutes les tentatives précédentes, la recherche du trésor d’Oak Island était en réalité assez obscure pour le grand public. Ce n’est que lorsque le compte-rendu d’une fouille a été publié par le Reader’s Digest en 1965, qu’il a suscité l’attention d’une masse critique. En 1965, la tragédie a frappé à nouveau. Robert Restall était en train de fouiller l’île avec son fils et une petite équipe lorsqu’il s’est évanoui sous l’effet des vapeurs d’hydrogène sulfuré. Le fils de Restall l’a suivi avec trois autres membres de l’équipe. Un seul ouvrier en est sorti vivant.

Ceux à la recherche du trésor ont tous leurs raisons pour lesquelles ils croient qu’il existe. La terre perturbée et le sable de la surface, la théorie selon laquelle l’inondation est un piège élaboré, de mystérieuses plaques de pierre et du bois trouvé. Les sceptiques, mis à part le fait évident qu’aucun trésor n’a jamais été retrouvé, disent également que des «tunnels d’inondation» artificiels, supposés bloquer le trésor n’ont jamais fonctionné.

De nos jours, deux frères portant les noms de Marty et Rick Lagina possèdent maintenant la plupart des terres de l’île. Principalement parce que Marty est obsédé par la recherche du trésor enfoui dans Oak Island…