Disque de Sabu, l’Artefact Mystèrieux et énigmatique


Ces dernières années, en Égypte, de nombreux artefacts énigmatiques ont été découverts, des lors, un nombre croissant de chercheurs en archéologie n’ont de cesse d’argumenter que les anciens Égyptiens étaient plus avancés technologiquement que ce que les archéologues modernes voudraient leur faire croire…

Le disque de sabu

Toutefois, personne ne peut nier que les Égyptiens de l’antiquité ont réalisés des prouesses technologiques pour leur époque comme la conception et fabrication des pyramides, la momification, et bien d’autres encore… Parmi toutes ces découvertes, il y a un artefact, un objet de forme circulaire créé il y a environ 5000 ans qui a retenu tout particulièrement l’attention des chercheurs. Celui ci a été nommé « Disque de Sabu« 

Cet objet a été mis au jour à Saqqarah en janvier 1936 par l’égyptologue Brian Walter Emery, au cours des fouilles de la tombe du Prince Sabu, fils de Pharaon Aneddzhiba, cinquième roi de la première dynastie égyptienne, appelé plus communément étoile d’Horus.

La tombe, aussi connue sous le nom de « Mastaba de Sabu’, se situe au bord du Delta du Nil, à environ 2 km au nord de la pyramide de Djéser. Celle ci n’avait aucun escalier et elle était entièrement remplie de jares de sable, de pierres, de couteaux, de Pierres, de flèches et d’outils de toutes sortes en cuivre.

Disque de Sabu, l'Artefact Mystèrieux et énigmatique

Parmi tous les objets decouverts, celui qui a immédiatement attiré l’attention d’Emery est ce fameux disque qui fut surnommé « le disque de Sabu ».

L’objet mesure 61 cm de diamètre et comprend un trou au centre d’environ 40 mm. L’artefact compte plusieurs pales qui ressemblent à celles d’une hélice de bateau. Un trou au centre semble destiné à accueillir un axe ou un autre objet similaire.

Mais le plus curieux est la matière qui compose cet artefact: le schiste, qui est une roche métamorphique moyenne. Elle se caractérise par une tendance à se désagréger facilement en feuilles minces, et est extrêmement difficile à tailler.

Le Disque de Sabu est actuellement exposé dans la première aile du Musée égyptien du Caire. Il est étiqueté « bateau de l’encens », bien qu’il n’y ait aucune preuve pouvant étayer cette allégation.


Ce qui est certain, et plus surprenant, c’est que l’objet est apparu très tôt dans l’histoire de l’Égypte. Il indique une compétence certaine dans le façonnement des objets en pierre de cette complexité.

Archéologie, disque de sabu

Le mystère s’épaissit lorsque l’on sait que l’introduction de la roue en Egypte s’effectue en – 1640. A cette époque régnait l’empire asiatique Hyksôs, ce qui permet de penser qu’il ne s’agissait pas d’un tel objet.

En réalité, l’archéologie moderne n’a aucune explication satisfaisante quant à l’utilité du disque de Sabu à ce jour.

Certains, par exemple, pensent que le disque de Sabu a servi comme base pour soutenir une lampe à huile. Cependant, les critiques de cette théorie soutiennent que la forme et la courbure de l’objet rendent peu probable cette hypothèse.

De plus, pourquoi faire un support si complexe ?

Il y a ceux qui s’aventurent dans une hypothèse plus osée. Ils proposent que nous sommes confrontés à une sorte d’ancienne technologie inconnue plutôt avancée.

L’égyptologue Cyril Aldred est arrivé à la conclusion que le disque de sabu serait la copie d’un artefact en métal beaucoup plus ancien. Il aurait été fabriqué à la mémoire de certains événements plus anciens qui avaient particulièrement marqués les esprits.

Quoi qu’il en soit, le disque de Sabu continue d’être l’un des plus importants mystères de l’Egypte antique. Argumentant à tous ceux qui refusent de croire qu’un tel objet aussi avancé technologiquement ait pu être conçu par les Égyptiens.



Vidéos: Le Mystère du Disque de Sabu