Le Royaume Aksoum, Histoire d’une Civilisation Disparue


Aussi nommé « Empire Aksoumite », le Royaume d’Aksoum se situait dans le nord-est de l’afrique, considéré depuis toujours comme l’un des royaumes les plus prospères d’Afrique.

Le royaume aksoum

Le Royaume d’Aksoum voit le jour il y a environ 2100 ans au nord de l’Ethiopie et de l’Erythrée, un point culminant au croisement de toutes les routes de navigations, principalement commerciales de l’époque. Durant cette période, il n’est encore que l’une des petites entités politiques qui ont réussi à émerger après l’explosion du Royaume de Damaat. Pendant prêt de 200 ans, ce nouveau royaume va lentement prospérer grâce à son emplacement idéal.

Mais c’est au 1er siècle après Jésus-Christ que le royaume d’Aksoum assoit son hégémonie.

Fort d’une surface de plus de1 250 000 km2 qui s’étend alors du Soudan à l’Egypte, le royaume Aksoum a construit sa puissance grâce a sa maîtrise des routes maritimes commerciales entre l’Empire Romain et les Indes, du commerce de minerais ainsi qu’autour de ses grandes connaissances en agriculture.

Le royaume aksoum

La création de sa langue  » le guèze  » et de sa monnaie vers le IIIe siècle seront les piliers qui mettront le royaume d’Aksoum sur un piédestal. Cette langue et cette monnaie ne se limiteront pas aux frontières des pays aksoumites, mais on les retrouvera jusqu’en Inde, afin de faciliter tous les échanges commerciaux.

Sur la scène internationale, sa capitale Axoum est aussi puissante que des villes telles que Constantinople, si l’on en croit les écrits de cettains philosophes perses ou byzantins.

La conversion au christianisme au IVe siècle fait d’Aksoum le deuxième empire à embrasser cette religion après l’Empire Romain, et le premier empire ou cohabitent les trois plus grandes religions monothéistes.

Mais c’est l’expansion de l’empire arabe qui provoquera lentement son déclin car à une époque où leur concurrence était très forte sur les mers, Aksoum perdit d’abord son contrôle sur le Yémen, puis sur toutes les zones maritimes stratégiques.

Aksoum le royaume oublie

La fin de l’Empire d’Aksoum arrive à la mort de Del Na’od, le dernier des empereurs aksoum, au moment même de la montée d’une nouvelle ère guidée par la dynastie des Zagwés au XIe siècle.

Les vestiges important d’obélisques monolithiques,de stèles géantes ou de tombes royales révèlent aujourd’hui encore de la grandeur passée de cet ancien royaume africain trop longtemps méconnu du grand public.



Vidéos: Le royaume Aksoum

S