Picatrix : le Mystérieux Traité de Magie et d’Hermétisme Médiéval

Notez cet Article:

 

 picatrix traité de magie et d'hermétisme médiéval

Les experts estiment que le « Picatrix » a été écrit au 11ème siècle, bien que certains prétendent qu’il a été créé dans la première moitié du 10ème siècle. L’œuvre est divisée en quatre ouvrages considerés comme des traités de magie et d’hermétisme médiévaux . Très peu connus du grand public, ces grimoires sont pourtant d’une importance capitale quand à la compréhension de la culture secrète Médiévale…

Les experts pensent que « Picatrix » a été écrit par un astronome, mathématicien et alchimiste qui voulait rassembler toutes les connaissances du Moyen-Orient depuis le huitième siècle et qui était connu comme le «Maslama». Cependant, certains considèrent qu’il y a là une erreur chronologique puisque celui ci serait mort durant la première décennie du XIe siècle alors que le « Picatrix » aurait été écrit au milieu du XIe siècle ou au début du XIIe siècle.

Le grimoire est composé de quatre traités dans lesquels l’auteur explique non seulement comment créer des statues et des talismans magiques, mais parle même de villes entières construites selon les principes de la magie astrologique.

Au XIIIe siècle, le roi de Castille Alfonso X (également connu sous le nom Alfonso « El Sabio ») a ordonné la traduction de l’ancien texte en espagnol. La traduction latine a gagné une popularité remarquable en Europe entre les XV et XVIII siècles.

Bien que l’on pense que la version castillane a été perdue, la traduction latine « Liber Picatrix » s’est très largement répandue à travers l’Occident et a obtenu un succès remarquable entre le 15ème et le 18ème siècle.

Cette œuvre magique a inspiré certains auteurs de la Renaissance tels que Henri-Corneille Agrippa de Nettesheim, Marsilio Ficino ou Pico de la Mirandola.

 

 picatrix traité de magie et d'hermétisme médiéval

 

Le contenu de cet ancien grimoire magique est fascinant et on y trouve des références à la magie talismanique et des références astrologiques aux animaux, plantes, métaux, pierres , etc…

A travers eux, le lecteur pourrait attirer et canaliser l’énergie des planètes afin qu’un certain événement se produise selon la volonté du praticien, la magie zodiacale qui est censée aider à contrôler et dominer avec précision les forces de l’univers ainsi que la nature et l’environnement.

L’ancien grimoire magique donne également une idée de la numérologie et des calendriers lunaires censés aider à planifier les rituels en considérant le moment le plus propice à l’énergie de l’univers pour favoriser le résultat.

Cependant, il y a plus dans ce mystérieux grimoire magique que la numérologie et l’ astrologie, en effet, ce texte ancien comprend aussi différentes recettes étranges pour d’innombrables formules qui devaient être composées avec des ingrédients aussi dangereux que le haschich, l’opium et d’autres plantes psychoactives qui étaient utilisées en grande quantité pour induire des états altérés de conscience et de voyage astral.

Dans le Picatrix nous pouvons clairement percevoir l’influence des Sabéens Harraniens, qui étaient des adorateurs des planètes, et aussi les influences des traditions hermétiques…

 


Vidéos: Picatrix : le Mystérieux Traité de Magie et d’Hermétisme Médiéval