Mythes et Légendes des Géants et des souterrains Hyperboréens


Il y a environ 5 500 ans, une galerie souterraine a été construite dans la région par l’Agathyrsi. En février 2012, un groupe de géologues a suivi la veine d’or au même endroit. Ils ont continué à creuser jusqu’à ce qu’ils finissent à la base de la galerie.

mythes et legendes des geants

À leur grande surprise, ils ont trouvé une pierre tombale qui n’était certainement pas faite de roche commune. Les géologues ont prélevé un échantillon et les résultats de laboratoire ont révélé que les composants de la pierre tombale comprenaient 55% de poussière d’or 50 carats, 45% de granit . En outre, l’analyse a révélé que la roche composite avait été faite en utilisant un type de technologie inconnue aujourd’hui.

La galerie hyperboréenne Roumaine
Connu sous le nom de « The Hyperborean Gallery » ou « Gallery 13 », le lieu de cette découverte étonnant est situé sous le village de Cornea. Un certain nombre d’autres découvertes ont été faites sur le site en 1976. Cependant, au nom de la «sécurité», les découvertes anthropologiques et archéologiques ont été jugées trop inhabituelles et choquantes pour l’époque, de sorte que la galerie a été définitivement scellée.

La pierre tombale n’était pas le seul objet inhabituel trouvé à l’intérieur de la galerie. Les archéologues auraient trouvé un squelette appartenant à un géant de 10 mètres !

Apparemment, le géant avait été enterré là après sa mort, avec ses jambes rassemblées sur un côté. Manquant de l’équipement nécessaire pour analyser une telle découverte, le squelette a été envoyé à Moscou. Malheureusement, rien n’a été rapporté sur le géant depuis. (mais est ce que cette découverte a vraiment eu lieu ? …)

Quant à la pierre tombale, une nouvelle série de recherches a été planifiée pour l’analyser en 2012. La relique a été déterrée et les mesures ont montré qu’elle mesurait six mètres de large, douze mètres de long et trois mètres de haut de haut. Elle pesait près de 1700 tonnes et contenait quelque 900 tonnes d’or massif. Pour faire une comparaison, une telle quantité d’or aurait nécessité plus de vingt ans de travail minier à rassembler. La dernière chose que l’on sait de la pierre tombale est qu’elle a été découpée en 80 morceaux plus petits afin de rendre son transport possible. Quant à sa destination, on ne sait pas où elle se trouve aujourd’hui.

le mythe des geants

Un des archéologues travaillant dans la galerie 13 a pris une série de photos avec la pierre tombale et les a envoyés à un paléolinguiste. Ce dernier a remarqué un bas-relief vert émeraude recouvrant toute la surface de l’artefact. Le texte avait été écrit en trois rangées parallèles qui commençaient en haut à gauche. De là, l’écriture descendait en diagonale, semblable à un serpent, et formait une spirale autour d’une tête de loup.

Finalement, le script s’est terminé dans le coin inférieur droit. Le paléolinguiste a spéculé que l’écriture inconnue pouvait être pélasgienne et que la découverte avec ses marques et ses écrits possédait clairement une grande valeur culturelle et historique. Néanmoins, la pierre tombale a été coupée et fondue. L’Etat a obtenu une part de 19 pièces, 31%, comme stipulé dans le contrat local d’exploitation de l’or.

le mythe des geants

Pendant l’excavation, la levée de la pierre tombale a également révélé l’entrée d’une fosse. La fosse de quatre mètres de diamètre avait un escalier en colimaçon descendant et une lumière violette laiteuse rayonnée de l’intérieur. Une inspection plus minutieuse des escaliers a montré qu’ils semblaient découpés dans les parois de la fosse par un laser et, comme pour la lumière violette, personne ne pouvait déterminer sa source.

Curieux de trouver la source de la lumière et de voir ce qu’il y avait à l’intérieur, le paléolinguiste descendit dans la fosse, mais personne d’autre ne s’est montré assez courageux pour le rejoindre. La nuit a passé et l’homme n’est jamais revenu de la fosse.

En fin de compte, l’armée a scellé l’entrée de la fosse, ainsi que toute la galerie 13, avec du ciment. Les personnes présentes n’ont plus jamais parlé des découvertes comme on leur avait fait signer des accords de confidentialité, ce qui se trouve au-delà de l’escalier de la fosse reste un mystère.

Mythes et Légendes des Géants et des souterrains Hyperboréens Roumains

Légendes des Géants en Roumanie

Selon la région de la Roumanie d’où viennent les légendes, il existe différents noms pour les géants. Dans la région de Boziorul, les géants sont connus comme tartares, par exemple. Un certain nombre de squelettes inhabituellement grands ont été découverts à Scaieni, dans les montagnes de Buzaului. Par exemple, lorsque les habitants ont essayé de planter des pommiers sur une colline, ils ont accidentellement découvert des squelettes humanoïdes de plus de 2,4 mètres avec des fragments de poterie.

Connaissant les légendes locales, les gens de la région ont immédiatement pensé aux tartares. Une de ces légendes prétend même que la formation de montagne connue sous le nom de «piliers de Tainita» avait été construite par ces géants d’autrefois. Dans le passé, les géants ont également été crédités pour la construction de deux grandes salles souterraines quelque part sous la montagne.

La formation étrange qui peut être vu sur la montagne Tainita ressemble à un ensemble de chaises en pierre. Comme ils se trouvent en haute altitude et dans une zone très inaccessible, les habitants affirment que les tartares ont construit les chaises pour s’asseoir quand ils voulaient se réunir pour le conseil. Une autre légende du Pays de Hateg, raconte l’histoire de deux géantes qui ont construit deux villes: l’une à Deva et l’autre sur le sommet de la Montagne Coupée.

Mythes et Légendes des Géants et des souterrains Hyperboréens

À la fin de la construction, quand la géante de Deva vit la ville de sa rivale et la vit devenir plus belle, elle devint jalouse. Dans un moment de rage, elle jeta une charrue vers la citadelle de la montagne la détruisant et coupant le sommet de la montagne en même temps. De cette façon, la montagne a gagné son nom, étant connue depuis comme la Montagne Coupée. Dans des régions comme Teleorman, Giurgiu et le sud de la Munténie, les géants sont connus sous le nom de « jidov ».


Des explorateurs en Equateur ont trouvé « Lost City of Giants » Un squelette humain géant mis au jour à Varna, en Bulgarie Découvertes en Roumanie Un certain nombre de découvertes archéologiques ont été faites à Giurgiu. Par exemple, il a été constaté qu’à Argedava, le roi Burebista avait sa première ville (avant d’unifier les tribus daces de la région). Pourtant, une découverte encore plus intéressante a été faite entre les années 1940 et 1950. Durant cette période, les archéologues ont mis au jour 80 squelettes humanoïdes qui semblaient être des géants. Les énormes squelettes mesuraient environ quatre à cinq mètres de hauteur.

le mythe des geants

Des squelettes géants ont également été découverts dans d’autres parties du pays. À titre d’exemple, en octobre 1989, 20 squelettes géants auraient été trouvés à Pantelimon-Lebada. Une sculpture d’une jambe de géant à Corbii din Piatra, Roumanie. D’autres découvertes à Polovragi, à Cetateni, sous le monastère de Negru Voda, et dans les monts Bucegi où l’existence d’un réseau de tunnels souterrains a surpris les ouvriers.

Ainsi, des squelettes de géants auraient été découverts dans de nombreux endroits autour de la Roumanie. Pour aller droit au but, des géants ont été découverts dans: Scaieni dans le comté de Buzau, Mariuta dans le comté de Calarasi, montagnes de Persani, Polovragi, Piatra Craiului, sous le monastère Negru Voda, et dans de nombreux autres endroits. La forteresse d’Oncesti était considérée comme la maison des géants. À Argedava, des géants d’une hauteur de plus de cinq mètres auraient été découverts dans 80 tombes.

Bien que la plupart d’entre eux soient soudainement « perdus » après avoir été découverts, les géants roumains secrets continueraient d’être déterrés… mais tout cela n’est pas réellement prouvé et continue d’alimenter la légende …


Vidéos: Mythes et Légendes des Géants et des souterrains Hyperboréens